Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 16/07/2018
Age : 19
Localisation : Epernay
Voir le profil de l'utilisateur

[Caellyn] Caellyn Olòrin

le Lun 16 Juil - 19:17
============
Présentation IRL  
============

  Coucou ! ^^
  Mon prénom est Steve, j'ai 19 ans et je vis en Champagne-Ardenne. Dès la rentrée je commence un BTS Anabiotec qui m'apprendra à préparer et à mettre en œuvre des analyses indispensables en biologie, biochimie, microbiologie et chimie ainsi qu'à réaliser des procédés biotechnologiques. Sinon pour ce que j'aime.. j'ai le dessin, j'aime dessiner des petits animaux ou des paysages. J'aime aussi la lecture sur des récits d'aventure, fantastique, de fantasy, policier et aussi les mangas ! Il fut un temps où les jeux vidéo étaient ma grande passion xD mais j'ai grandi et maintenant je ne joue plus qu'a Minecraft pour des jeux de rôle.

============
Présentation InGame  
============

  Alors mon pseudo est Caellyn (cela arrive que l'on croie que je suis une fille à cause du pseudo...). Je joue à Minecraft depuis 2013, j'avais commencé mes débuts à la médiathèque parce que je n'avais pas d'ordi à l'époque. x)
Je dirai que je suis encore un Novice pour le pvp... par contre à l'arc je m'en sort très bien. En redstone n'en parlons pas… et pour les constructions je m'en sors bien, j'aime surtout construire des maisons médiévales. J'ai commencé mes débuts de jeux de rôle fin 2015 sur le serveur Renaissance et là où j'ai pu rencontrer Guimleu ! Vers l'été 2016 j'ai suivi le groupe de Guimleu pour aller rejoindre son serveur et qui est Ambervale ! ^^


============
Personnage
============

Nom : Olòrin
Prénom : Caellyn
Âge : 24 ans
Date de Naissance : 28 janvier en l'an 80
Lieu de Naissance : En Gwendalavir dans la petite ville de Soluna
Sexe : Masculin
Orientation Sexuelle : Homosexuel
Taille : 1m80
Poids : 65 kg
Race : Valien
Métier : Astronome

Aperçu de Caellyn:
Aperçu de la petite ville de Soluna:

  • Description Physique

  Caellyn est un jeune Valien de 24 ans, mesurant un mètre quatre-vingts pour soixante-cinq kilos. Son corps est plutôt mince et musclé par la forge et ses entraînements mais depuis qu'il a arrêté de forger il y a maintenant deux ans il a perdu un peu en masse. Il se tient toujours droit, tenant quelques fois ces bras derrière son dos, et quand il fatigue sa posture est légèrement de travers et sa démarche est modérée et légère.

  Caellyn a un visage un peu ovale, ses yeux sont de couleurs vert sapin au-dessus d'un petit nez et d'une petite bouche fine, des sourcils fins et sa peau est très douce en partie grâce à sa bonne hygiène. Ses cheveux sont brun foncé ressemblant même à du noir, ils sont mi long d'une apparence lisse, c'est en se mettant bien à la lumière du soleil que l'on peut voir la vraie couleur de ses cheveux. Pendant les saisons chaudes et quand le soleil se montre assez souvent, ses cheveux s'éclaircissent et l'on voit mieux leur couleur.

  Caellyn s'habille généralement de son long manteau en laine de couleur bleu nuit et légèrement fin, le laissant toujours ouvert, et descendant jusqu'aux bottes en cuir de couleur bistre. Il porte en dessous de son long manteau une chemise en tissu à manches longues de couleur bleu cyan ou quelques fois blanc, un pantalon d'un bleu plus prononcé et une large ceinture en cuir de couleur brou de noix le soutenant. A sa ceinture, il accroche toujours un petit sac en cuir marron où il met à l'intérieur son petit journal et une petite bourse de pièces d'or si jamais il pouvait tomber sur quelque chose qui pourrait l'intéresser. Pour les plus observateurs, l'on pourra remarquer que Caellyn porte un bracelet en tissu noir avec une lune argenté accrochée sur celui-ci.

  • Description Psychologique

  Caellyn est toujours en quête d'indépendance, il est très ouvert d'esprit, il n'en fait souvent qu'à sa tête, il est très rêveur, très curieux, très gentil avec les personnes qui le respecte et avec ses proches, calme, patient, facilement distrait, il a peur de s'engager, très individuel dans son travail, a un manque de pragmatisme et de confiance, est assez timide et très observateur. Il aspire à se détacher de son milieu et des principes qui lui ont été inculqués pour planter ses propres racines, créer ses propres valeurs et affirmer sa liberté de penser et d'agir. Il est capable de s'adapter à toutes les situations mais à son rythme.

  Caellyn est une personne bienveillante, il pense qu'un acte de gentillesse au hasard est la façon de changer le monde. Il aime adoucir la situation et apporter de la joie aux personnes dans le besoin. Il a toujours une vision optimiste du monde, il ne voudra jamais laisser les aspects négatifs de la vie le décourager. Il voit toujours le meilleur chez les gens, il a tendance à chercher seulement le bien au lieu de regarder le mauvais, mais il n'est pas aveugle concernant les véritables intentions des autres. Caellyn voudra toujours travailler plus dur, même si c'est vraiment difficile, il se débrouillera tout seul pour terminer ce qu'il aura entrepris. Il est un ami extrêmement fidèle, il sera toujours là pour épauler ses proches quand ils en auront besoin et il ne trahira jamais, il fera le plus d'effort pour montrer à ses proches qu'il est vraiment là pour eux.

 Il adore s'instruire surtout quand il s'agit de l'astronomie, d'un thème sur la magie, il aime sentir l'odeur du pain chaud sortit du four, il est fasciné par la nature et les animaux, adore s'entraîner mais souvent seul, il adore toutes les tartes surtout celle au citron, lit beaucoup, surtout en science et se rend souvent à l'observatoire pour contempler les étoiles et les étudier. Caellyn sourit très souvent et rougit quelques fois pour des petites choses, quand il s'énerve il tape du pied nerveusement. Il a très peur des éclairs et à chaque fois qu'un coup de tonnerre frappe, il sursaute et va donc se mettre dans un coin pour se calmer. Il reste toujours dans son coin quand il est triste ou déprimé. Il n'y a pas beaucoup de chose que Caellyn déteste, à part si on ne le respecte pas ou qu'on essaye d'abuser de sa gentillesse et qu'on lui mente.

 Avec le temps, Caellyn essaye d'agir de plus en plus avec la logique, ne laisse plus spontanément ses sentiments dicter son comportement, écoute aussi sa tête et plus seulement son coeur et esseyera de faire la bonne chose au lieu de la chose impulsive.

  • Histoire

  Lentement, le soleil s'éveilla à Soluna et s'étira dans le ciel, il répandu ses écailles d'or qui se mêla à la brume et aux pierres des maisons. L'ombre se dissout de plus en plus floue pour fuir cet assaut de filaments de lumière de l'astre solaire, laissant apparaître alors d'abord les ruelles de Soluna, puis enfin la tour de la ville, l'eau de la rivière reflétait les rayons du soleil, laissant apparaître des étoiles, comme si elles étaient en train de flotter sur la rivière, et qu’on aurait pu même les attrapés. Certaines personnes sortent déjà pour aller chercher du bon pain chaud à la boulangerie du coin. Les reflets des rayons commencent alors à enflammer tout l'horizon, sublimant le miroir des cieux. Tapissant une fresque colorée de rose, de violet surnaturels telle une peinture enchantée de la vie qui naît, bien réelle. C’était du haut de la ville de Soluna, que l’on pouvait voir les prairies verdoyantes de Gwendalavir.

  C’est en l’an 90, sur les terres de Gwendalavir dans une petite ville nommée Soluna qu’on appelle aussi la ville du Soleil et de la Lune. Elle était appelée ainsi grâce à la lumière du Soleil qui réfléchissait les pierres des édifices et pendant la nuit elles étaient presque aussi blanches que la Lune. Les bâtisses étaient tous construites de la même manière, en bois de chêne mais surtout en pierre avec des toits rouges. Il y a 90 ans, Gwendalavir avait dû subir un immense tremblement de terre qui avait été ressenti dans le monde entier, un violent tsunami frappa Gwendalavir et fut protégé par les immenses chaînes de montagnes, la Cité de Brisgard sera la seule ville touchée par le tsunami du fait qu’elle se trouve au bord de la mer et grâce au soutien de l’Empire et des Monts-Ardents, elle se remit lentement de ses blessures.  

  En ce temps de l’an 90, je venais seulement d’avoir mes dix ans, j’étais toujours avec ma famille au côté de ma grande sœur Lucile âgée de deux ans de plus que moi, ma mère Léah, mon père Maeldan et de ma grand-mère Hélène qui est la mère de notre mère. Lucile et moi allions dans la même école de notre petite ville comme tous les autres enfants qui habitaient Soluna, on n’avait pas beaucoup d’amis mais on était tout de même très heureux tous les deux. Très souvent, on se rendait ensemble dans la bibliothèque de la plume d’or, l’endroit où l’empruntèrent nos livres préférés. Ces livres parlaient de magie, d’astronomie, d’histoire d’aventure et tout ce qu’il fallait savoir sur la flore et la faune. Souvent, la nuit, on se rejoignit dans une même chambre pour pouvoir lire des histoires effrayantes et des contes d’aventures avec beaucoup de magie. Notre père, Maeldan, tenait une forge, il avait appelée Forge Éclatante par rapport au charme de la ville. Sa spécialité est qu’il se servait de la magie d’enchantement runique en inscrivant alors des runes sur presque tout ce qu’il forgeait, épée, hache, lance, bouclier, arc et flèche, leur conférant alors des propriétés magiques, le feu était son élément. Il avait conçu et forgé un bracelet pour Lucile et moi quand on était plus jeunes. Les deux bracelets étaient tissés en noir mais ils avaient tout de même une différence, celui de Lucile comportait un petit Soleil forgé en or et le mien était une petite Lune fait en argent. Quand il rentrait du travail, il sentait un peu les braises. Notre mère, Léah, était souvent occupée dans les rangements et nettoyage de la maison et tenait une boutique de fleur en élaborant aussi des parfums avec ces fleurs. Elle était une mère très patiente, gentille et douce avec nous. Léah était une magicienne élémentariste de Lumière, c’est elle qui appris les premiers sorts à Lucile. Grand-mère Hélène était une musicienne, elle jouait du violon qui avait été conçu et polie dans du bois d’épicéa qui permettait donc de transmettre les ondes sonores, le bois d’érable pour sa qualité esthétique et acoustique, le bois d’ébène pour son insensibilité aux fissures et le bois d’amourette pour la baguette de l’archet. Elle jouait très souvent du violon devant Lucile et moi quand on allait lui rendre visite dans sa petite maison, entourée d’un très grand jardin qui avait été entretenu pendant plusieurs années avec l’aide de notre grand-père, qui est maintenant parmi les étoiles. Dans son jardin, l’on pouvait retrouver de nombreuses et différentes fleurs, comme des rosiers, des tulipes, des jonquilles, des grémils, des aubriètes, des giroflées ravenelle, des iris et même encore du muguet. Elle avait aussi un potager avec beaucoup de légumes, comme des carottes, des patates, des radis, des courgettes, des aubergines, et plusieurs sortes de salades, et bien sûr pleins de fruits rouges. Un jour quand nous étions plus petit, nous nous étions goinfrés de fruits rouges, mais ce jour-là le soleil tapait, les fruits étaient trop chauds et nous les mangions quand même. Ce qu’il s’est passé ensuite dans notre ventre était très embêtant, ça été pour nous une sorte de punition, depuis ce jour nous n’avons plus jamais mangés de fruit quand il faisait très chaud. Les arbres fruitiers qu’elle possédait cachait la petite maison, l’on pouvait retrouver des cerises, des pommes, des prunes et des mirabelles. Lucile et moi jouons beaucoup dans le jardin de Grand-mère Hélène, surtout du fait qu’elle possédait un grand arbre où une cabane avait été construite dans celui-ci. Hélène vendait au printemps quelques trésors de son jardin, l’argent qu’elle récupérait servait en parti pour nous, on s’en servait pour s’acheter des sucreries et des livres. Grand-mère Hélène était aussi une magicienne élémentariste, elle utilisait la magie de l’air, c’est elle alors qui m’appris les premiers sorts de l’air. Pendant le week-end, il arrivait souvent que toute la famille se rendaient à la Citée de Brisgard pour aller faire leurs petites courses. Le vin faisait toujours parti de nos courses, nos parents adoraient ça, mais à cet âge je n’en avais pas encore le droit comme Lucile. Maeldan allait souvent vendre ses biens aux Monts-Ardents avec sa charrette, cette citée se trouvait sur un ensemble de volcan. Ma mère avait toujours peur qu’un des volcans rentre en éruption quand Maeldan se dirigeait là-bas. Pendant la saison de l’été, il y avait toujours une fête dans Soluna, c’était une sorte de soirée blanche, il y avait de la musique qui résonnait dans toute la ville et les gens qui dansaient en suivant le rythme de celle-ci, les gens mettaient souvent des masques sur eux. Notre Grand-mère Hélène faisait du violon pendant la fête. A la fin de cette soirée, la petite ville de Soluna nous offrait un magnifique feu d’artifice de plusieurs couleurs différentes, le meilleur moment était bien sûr le bouquet final.
 
 En l’an 99, notre père se fit tuer durant l’un de ses voyages pour vendre ses biens. C’était un client, qui lui avait envoyé par une lettre de lui remettre une énorme commande, venant d’un faux village qui n’existait pas, en lui donnant une fausse carte. Mon père se fit donc avoir, il s’était enfoncé avec sa grosse charrette rempli d’arme et de bouclier enchanté dans une grande forêt. Les voleurs l’attendaient de pied ferme prêt à lui voler ses biens et le tuer à plusieurs coups de couteau dans le dos pour ne laisser aucune preuve. Ces meurtriers ne furent jamais retrouvés. Des soldats des Monts-Ardents avaient été envoyés pour récupérés des indices, mais ils retrouvèrent que Maeldan couché sur le ventre dans une mare de sang et la charrette écroulée qui lui manquait une roue. Notre famille avait perdu l’ambiance chaleureuse qu’elle connaissait en une ambiance morne et douloureuse. Ma grand sœur Lucile avait appris la nouvelle par une lettre de notre mère. Elle se trouvait à ce moment-là dans une petite maison à Brisgard qui lui permettait d’être à côté de l’université. Je pleurais souvent dans les bras de ma mère, ce qui la rendait encore plus triste et Grand-mère venait souvent nous voir pour nous réconforter. Un peu plus tard à l’âge de mes vingt ans, après avoir assez économisé pendant plusieurs années à la forge de mon père que j’avais dû reprendre, j’avais décidé de quitter Gwendalavir pour un certain temps, pour me rendre à l’université de Drakenstörm à Althaïa et qui se trouvait sur le continent d’Ambervale. Il y avait ma grand-mère, ma mère et ma sœur avec moi au port de Brisgard pour pouvoir me voir prendre le bateau en direction d’Ambervale et les voir une dernière fois avant de les revoir plus tard. Pendant le voyage en mer, j’écrivais dans un journal tout ce que j’aurai pu voir pendant le voyage et il m’arrivait d’étudier mes cours de magie, d’astronomie et de forgeron pour me mettre tout de suite dans le bain avant d’arriver à Althaïa. Sur le bateau je restais souvent en retrait et très discret pour éviter les marins, car je ne m’entendais pas vraiment avec eux, mais j’écoutais tout de même leurs histoires quand ils parlaient entre eux. Pour pouvoir me nourrir, il fallait que je participe à des tâches ménagères que le capitaine du navire me demandait de faire. Le voyage en mer durera en trois mois de navigation avant d’arriver en Drakenstörm.

  Le bateau accosta, j’étais enfin arriver à Althaïa. Au port, il y avait bons nombres de marchés, il y avait tellement de chose à voir, mais la fatigue m’avait poussé à retrouver une auberge dans Althaïa, j’étais tombé sur l’auberge du Dragon Rouge, j’entendais déjà des gens riant de bon cœur et bière à la main j’imaginais, avant de rentrer dans l’auberge. C’est à partir de ce moment-là, que de nombreuses aventures m’attendaient sans que je le sache et qui était du moins pour la plupart très dangereuse. C’était surtout les histoires d’Ambervale qui me fascinaient tant, c’est là que je su pour Nerval et de la Main Brisée. C’est en seulement quelques semaines que j’ai pu enfin trouver du travail dans une forge, j’étais encore un novice pour le forgeron qui se trouvait juste derrière l’auberge, je l’aidais donc à forger, il m’expliquait en m’apprenant de nouvelles astuces dans la forge, je m’étais lancé comme but de pouvoir un jour forger pour le seigneur, ce qui avait donc marché pendant un long moment. A coté il fallait que je me rende aussi à l’université pour pouvoir y apprendre la magie, la faune et la flore et bien sûr l’astronomie qui était le domaine qui m’intéressait le plus et que je cachais. Un jour, j’avais entendu parler que l’ancien seigneur de Jessen avait été tué, il fallait donc quelqu’un pour le remplacer. C’est à Dalskär que la remise du droit de gouverner à Jessen était donné, mais il fallait gagner un jeu d’équestre dans l’arène de Dalskär, les deux cavaliers portaient une grosse armure et une sorte de lance dans leur main. Le cavalier qui arrivera à faire tomber l’autre le plus de fois gagnait. J’avais donc assisté au nouveau couronnement de Jessen en direct. C’est plus tard qu’une des personnes du public eu un problème, c’était un faunus lézard du nom de Dez, un médecin et forgeron d’Althaïa. La reine de Dalskär, Nymeria, était parti pour l’aider et je l’avais suivi, c’est là qu’elle essaya de le soigner mais sans vain et à la place elle créa une sphère de glace autour d’eux. C’est alors que j’eu l’idée de jeter une boule de feu vers cette sphère de glace pour qu’elle puisse fondre et sortir de là la reine Nymeria et le faunus lézard. Par la suite, pour me remercier, la reine Nymeria me donna devant son trône un collier venant de sa propre famille. En allant à Jessen, j’avais vu sur une affiche que l’on cherchait des aventuriers pour aller combattre des ennemis nommé les Psyctoïdes. J’étais donc aller voir le seigneur de Jessen pour rejoindre ce fameux groupe d’aventuriers. C’est dans cette mission que j’avais rencontré pour la première fois Hereluin. Nous avions rencontré le chef des Psyctoïdes, il s’appelait hk_yl, le nom le moins prononçable que je n’avais entendu jusque-là. Les Psyctoïdes faisait un genre de cri comme celui-ci : Krirkkzrykk Krr Kri. Pendant cette mission, nous avons donc tué tout les Psyctoïdes et le chef, nous avions récupérer une sorte de pierre rouge que le chef avait avec lui et nous l’apportions au seigneur de Jessen. En rentrant, le seigneur de Jessen nous remis à chacun d’entre nous, l’insigne de l’aventurier et un diamant. C’est un peu plus tard que je fis la connaissance de Fëarwyn dont je m’entendais assez bien pour le début. Durant l’une des missions aventureuses pour aller sauver Jupalouse et en même temps tuer Nerval, je fis la connaissance de Georgy, c’était une petite fille qui avait été transformé en poupée par Nerval, j’avais donc décidé de la garder avec moi pour la protéger et l’aider à retrouver son vrai corps et ses parents. Il y aura eu tant d’autre connaissance qu’il serait trop long d’en parler.

 C’est deux ans plus tard, qu’un accident me frappa à la tête, j’étais tomber d’un arbre dans la forêt de Jessen pour avoir voulu observer un oiseau que je n’avais encore jamais vu. Ma tête aura touché un rocher en premier avant que je perde connaissance. J’aurai mis quelques mois avant de me souvenir de tout ce qu’il s’était passé et de récupérer ma vraie parole. Je venais souvent voir Hereluin et Fëarwyn dans leur grande maison à Althaïa, pour aller leur parler, car j’en avais beaucoup besoin. C’est à partir de ce moment-là que j’ai choisi d’arrêter la forge et de me mettre à fond dans les études d’astronomie, mes activités devenaient alors de me rendre très souvent dans l’observatoire de Kythar et d’aller un peu au théâtre qui venait d’ouvrir en dessous de la grande place. Je fis la connaissance de Merlnain et de Lauriel avec qui j’étais très proche, Lauriel voulait toujours me protéger quoi qu’il arrive et Merlnain pensait souvent à ma santé que j’avais au cœur, quand je faisais mes crises, il était souvent là et restait à mes côtés, on adorait boire ensemble quelques fois à l’auberge du coin. C’est bien plus tard, après la mort de Nerval et d’Atriox qui était le chef de la Main-Brisée que ceux-ci ce sont fait attaquer par une troupe Naërelienne. C’était Lauriel qui me racontait et me mettait en info de tout ce qu’il se passait, souvent elle ne voulait pas que je vienne aux missions pour pouvoir me protéger. Un jour, Naräan, un mauvais esprit, avait pris possession du corps du seigneur Aeron. La manipulation de Naräan nous avait trompé, nous l’avions suivi jusqu’au volcan, son but était de réveiller une antique créature nommé le Fossoyeur, c’est à partir de cet instant que la peur et l’incompréhension s’était installé. Ce Fossoyeur avait attaqué Dalskär mais avait été repoussé par une arme d’une grande puissance, utilisant le pouvoir de l’artefact d’Ashera. Ensuite, je ne participais plus aux missions, Lauriel me racontait donc tout ce qu’elle savait. Elle me racontait que le seigneur Aeron avait épousé la grande prêtresse Norelya en ayant réussi à nouer des liens avec les Naërelyens, ce qui était une très bonne nouvelle. Lauriel avait participé aux recherches de tous les autres Artefacts avec d’autres aventuriers. Elle m’avait racontée par la suite ce qu’il s’était passé pour la recherche de l’Artefact d’Atos, qu’il y avait un continent qui s’appelait la Kalakie du Sud et qu’ils avaient réveillés deux puissants nécromanciens du nom de Kaloum et Kalak, ainsi qu’une gigantesque armée de zombis. Il leur fallait trouver un antidote pour les habitants transformé en zombie mais sans succès à cause du Fossoyeur qui plus tard avait corrompus Kaloum et Kalak qui donc attaquèrent et prirent la ville de Dalskär. Plus tard, une mission de sauvetage fut lancée afin de libérer les prisonniers de Dalskär, c’est ce jour où par un accident je tuai malencontreusement une petite fille avec une flèche enflammée, cela m’avait traumatisé, je voyais la petite fille en train de prendre feu et la mère la tenant dans ses bras la suppliant de rester en vie. C’est un peu plus tard, que l’on explora des catacombes qui avaient été découvert sous l’imposant manoir à Drakenstörm. Notre mission était d’aller sauver l’Empereur Aeron qui avait été kidnappé et emporter dans ces mystérieuses catacombes. Durant notre exploration, nous trouvions et aperçut des choses très étranges, comme le fait de tomber nez à nez devant des grandes créatures toute mince nommé «Wendigo» et qu’il ne fallait donc plus bouger au risque de se faire tous tuer, j’en avais froid dans le dos. On était tombé sur des livres et armures antiques toutes poussiéreuses, des épées qu’il était impossible de retirer qu’elle brûlait ou l’empêchait de la prendre si celui-ci tentait de la toucher. C’est dans une très grande salle, que l’on croisa un énorme monstre de feu, sous le nom de Dralrog. Il fallait jouer toute notre discrétion pour ne pas se faire voir, et cela dura un long moment au vu de la taille de la grande salle. Quand nous sommes arrivés devant une autre salle, nous étions tombés nez à nez devant le Pentacle et le seigneur Aeron. Mais il était trop tard, Primordium avait déjà été invoqué. Pendant un long moment, nous nous faisions attaquer sur tous les côtés, en me prenant même une épée en plein dans le ventre, c’est là que j’ai cru que je n’allais pas m’en sortir mais heureusement j’ai été vite soigné. Nous avons réussi à sortir des Catacombes avec le seigneur Aeron après avoir combattu et pousser le Dralrog. Nous étions tous sain et sauf, mais pour combien de temps encore, car Primordium était toujours vivant comme le Fossoyeur, il fallait donc se préparer au pire. Je serai resté par la suite longtemps dans l’ancienne maison de Fëarwyn et Hereluin à Althaïa, pour me cacher, c’est ce que voulais Lauriel. Il m’arrivait de rendre visite par la suite Ashley, dans la maison qui se trouvait à côté de la ferme et en dehors des murailles. Ashley m’avait demandé une fois de garder une petite fille du nom de Céleste, au départ ça n’allait pas vraiment fort entre nous deux, mais par la suite nous nous sommes réconciliés. C’est à côté de cette ferme qu’un jour nous avions été attaqué par des sbires de Primordium, leur mission était de nous espionner, mais nous sommes tombés sur eux et ils nous ont attaqués, le seigneur Elenduil de Syriel qui avait remplacé Caineghis et les deux druides qui étaient avec nous à ce moment-là. Je me serais pris un gros carreau dans la poitrine durant cette attaque, mais le seigneur Elenduil, en utilisant sa magie de lumière et les potions de soins qui avaient été donnés par les deux druides ont permis de me sortir de là. Après tout ça, je n’ai plus jamais revu le seigneur Elenduil, Lauriel, les druides et Ashley.

 Quelques semaines plus tard, ma grande sœur Lucile venait d’arriver en Drakenstörm, on s’échangeait toute nos histoires qu’on avait à se raconter durant nos quatre années de séparation, c’est là qu’elle me montra le violon de notre Grand-mère et je compris qu’elle n’était plus de ce monde. Le lendemain, Lucile était partie pour visiter Althaïa, pour ma part j’étais au petit marché à côté de l’académie des mages. Un moment, je sentis une sorte de secousse et j’entendis des cris venant du port. Tout d’un coup, un garde d’Althaïa apparu derrière moi en me faisant sursauter et me demandant ce que je faisais là. Il me demanda d’aller rejoindre le second port en passant par la grande place, je n’eus le temps de lui parler que j’étais déjà parti dans une course folle pour aller rejoindre la grande place et n’arrêtant pas de me demander où se trouvait Lucile. Arrivé vers la grande place, je tombais nez à nez devant mes compagnons, Daïla, Hereluin et Fëarwyn. Je vis un gros tentacule jaillir du sol aussi long que la hauteur de la cathédrale, c’était le Fossoyeur, les autres suivirent alors mon regard, il fallait tout de suite partir d’ici. Mais, un dragon atterri sur la grande statue de dragon qui la fit s’écrouler. Deux nécromanciens descendirent du dragon, c’était Kaloum et Kalak et ils étaient toujours corrompus par le Fossoyeur. Ce jour-là il eut une énorme guerre entre le Fossoyeur, celle du Néant et nous les mortels d’Ambervale. Dès le combat entre les deux nécromants, Daïla, par sa bravoure et son courage, se jeta sur Kaloum. Hereluin et moi essayons de jeter des sorts sur eux mais sans aucun effet. Fëarwyn avait réussi à énerver Kalak après lui avoir enflammé le bras grâce à une de ses flèches enflammées, le bras tombât sur le sol. Kalak lui jeta un sale regard en lui faisant un très grand sourire, elle se jeta donc sur Fëarwyn pour lui arracher aussi son bras mais avec sa propre mâchoire, ses dents s’étaient donc agrippées à son épaule, même en lui assénant plusieurs coups de couteau dans la tête cela ne lui fait rien. Après qu’on est réussi à prendre le dessus sur eux, nous avions décidés de parler avec les nécromants et qu’ils étaient du même avis, qu’il fallait arrêter ce combat. Je sentis quelques gouttes de sang se projeter sur mon visage, c’est là que nous comprenions que les nécromanciens venaient de se faire écrabouiller par un des énormes tentacules du Fossoyeur. Le Fossoyeur sortit sa tête de la cathédrale avec un énorme cristal implanté dans son torse avec lui et commença à nous parler, je lui sorti malencontreusement une petite blague qu’il n’aima pas du tout et tenta donc de m’écrabouiller avec un des tentacules. Daïla prit son vol et se jeta sur moi au dernier moment, elle venait de me sauver la vie et je mis un certain temps avant de le comprendre. Puis, d’un coup nous entendions une énorme secousse derrière nous, c’était Primordium en taille titanesque qui venait de sortir de la terre. Le combat entre le Fossoyeur et Primordium commença, Primordium lui demandait de lui remettre le cristal. Nous avions donc l’idée de frapper et détruire le cristal, Daïla s’envola et se jeta vers le cristal pour lui infliger un puissant d’épée qui le fissura. Hereluin et moi envoyons des sorts de feu et de glace vers le cristal et Fëarwyn envoyait des flèches sur le cristal. Un moment, je réussi à jeter sur le cristal, trois grosses boules de feu sur le cristal en ayant esquiver tous les tentacules ce qui abimera fortement le cristal. Nous aurions alors détourné le regard de Primordium, et très agacé, il arracha une des tours pour la projeter vers nous. Nous essayons alors de courir le plus vite possible pour esquiver son attaque, Fëarwyn fut gravement blessée mais fut soignée à temps grâce à Hereluin. De mon côté j’avais le bras gauche décroché de mon épaule et reçut une pierre dans le dos. Daïla, en essayant d’attaquer encore le Fossoyeur, se prit un tentacule et fût projetée sur ce qu’il restait de la statue de dragon. Par la suite, un groupe de sbires immondes nous attaqua, Fëarwyn avait tenté de leur jeter une potion enflammée sur eux, mais rata son coup en enflammant la boutique de Delerion. Hereluin envoya un sort de glace vers les ennemis qui réussis alors à tous les congeler. Soudain, alors que Primordium allait s’emparer du cristal, douze voix unies se firent entendre dans le ciel, douze silhouettes descendirent vers les deux géants, voulant pour de bon détruire Primordium. C’est alors que nous comprenions que ces douze silhouettes étaient celles des dieux de notre monde. Mais au moment où Primordium allait leur répondre, j’entendis un coup vers le cristal, je n’eus le temps de voir qui avait frappé le cristal à ce moment-là. Le cristal explosa dans une énorme nova blanche accompagnée d’un cri de rage de Primordium, nous aveuglant tous. J’ouvris mes yeux et je ne vis que le vide, j’avais l’impression de flotter dans l’espace et il n’y avait aucun bruit. Je me sentais dériver de plus en plus vite jusqu’à traverser un portail que je traversais sans en avoir le choix. Je me sentais assis sur de la pierre, mes yeux s’habituèrent peu à peu à l’obscurité ambiante, car il faisait nuit et j’entendais le chant des criquets et des chouettes qui se mêlaient au clapotis de l’eau, tout était donc très calme. Lorsque j’ouvris les yeux, je vis d’abord mes compagnons, puis ensuite une jeune femme qui nous souhaita la bienvenue.


============
Fiche de Personnage
============

  • Statistiques

Physiques:

  • Constitution : 45
  • Force : 40
  • Agilité : 35
  • Furtivité : 35
  • Dextérité : 40

Psychiques :

  • Mental : 55
  • Contrôle : 35
  • Réflexion : 35
  • Perception : 40


  • Compétences

Trait Racial : Adaptation

Métier :
- Maîtrise de l'Astronomie - Niveau 2 - Novice
- Connaissance de l'Astronomie - Niveau 1 - Apprenti

Compétence Ajoutée :
- Connaissance sur la Magie Élémentaire de l'air - Niveau 1 - Apprenti
- Maîtrise de l'Arc - Niveau 1 - Apprenti
- Connaissance du Bestiaire - Niveau 1 - Apprenti


  Je vous remercie pour le temps que vous aurez pris pour lire ma candidature, j'espère avoir fait peu de faute ou pas du tout et j'espère qu'elle vous aura plus. ^^
Je vous met le mot Banane comme souvenir de la V1 et bien sûr le mot Gésaire pour la V2 ! ^^


Dernière édition par Caellyn le Mar 17 Juil - 10:29, édité 2 fois
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 10/07/2018
Age : 20
Localisation : Paris
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Caellyn] Caellyn Olòrin

le Lun 16 Juil - 20:27
Bouya ! Avis positif (Mais il manque le nouveau mot magique ! On ne pourra pas te valider tant qu'il ne sera pas ajouté à ta candidature)
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 16/07/2018
Age : 19
Localisation : Epernay
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Caellyn] Caellyn Olòrin

le Lun 16 Juil - 22:07
Oui en effet ! xD J'ai oublié de le mettre, pardon ^^'
avatar
Fondateur
Messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2018
Age : 20
Localisation : Elianor
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.planetminecraft.com/member/guimleu68/

Re: [Caellyn] Caellyn Olòrin

le Mar 17 Juil - 14:04
Bien le bonjour;

C'est une candidature plus que correcte, bien écrite avec seulement deux ou trois petites fautes d'inattention mais qui sont compensées par un excellent roleplay et un personnage construit et solide comme je les aimes.

Rien a redire, le mot magique y est, les conditions sont respectées et le background maîtrisé.
Candidature acceptée!

Cordialement.

_________________

"We are just one ship, and an old one at that, but here we are, thirty years past what anyone could ask of us. Our war is gone, lives we had are gone, the worlds we knew, have moved on, and now, all that we may have left, are those standing beside us, and the duty that defines us. Battle, after battle of fighting side-by-side, together. Where you see half a crew Isabel, I see family, courage, and a thousand heroes who swore to fight their way through hell before they ever, ever turn their backs and run, and where you see one old ship, I see home, and THAT is always worth fighting for!" -Captain, James Cutter - UNSC.
Contenu sponsorisé

Re: [Caellyn] Caellyn Olòrin

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum