Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 14/08/2018
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur

[Terminé] Neroc Tomer ~ La mort vous va si bien ~

le Lun 29 Oct - 14:51
============
Présentation IRL :
============

Ben vous me connaissez à peu-près, 18 ans, jolie bruns à lunettes, ma voix grave et viril vous insupporte sur Discord, je m'appelle Ewan mais tout le monde semble préférer m'appeler par le nom de mes personnages..
Et d'ailleurs, c'est dshfnlnrguiqg.. ah pardon, je viens d'éternuer.

============
Personnage
============

"Feriez-vous confiance à un chirurgien dont la femme vend des cercueils ?"


Nom: Tomer
Prénom: Neroc
Âge: 39 ans
Sexe: Mâle
Race: Valien
Métier: Croque-mort / Médecin

Description Physique :
Taille : 180cm
Poids : 75kg

Son visage carré évoque à certains un air strict, à d'autres inspire confiance, mais c'est sa tendance à toujours mâcher un cigare qui lui offre son air mature et sérieux. De ses cheveux mi-longs toujours assez bien coiffés s'étirent quelques mèches grisonnantes en approchant la quarantaine. Avec sa barbe elle même parsemée de poils gris et quelques mèches tombant sur son visage, il espère garder un aspect jeune malgré les rides qui commencent à lentement se creuser.
Ses pattes-d'oies, aux coins des yeux, signifiant joie de vivre contraste avec son métier et trahit son caractère. Son regard brun imperturbable, toujours entre-ouvert est perçant et peut-être intimidant pour ceux dont la vie dépend de ses mains.
Cependant, il porte presque toujours ses gants en cuir très serrés, lui servant à opérer. Le plus souvent habillé classe, il préfère les costumes aux armures, prenant un malin plaisir à s'habiller comme un noble malgré ses origines peu aisées. Il est assez propre, jamais une poussière sur ses vêtements sans tiquer. Quelques tâches de sang peut-être, mais pas plus.

Descriptions Psychologique : Neroc est un valien basique ayant reçu une éducation convenable. Destiné à devenir médecin, il s'est pourtant tourné vers une branche professionnelle plutôt opposée bien que conservant ses capacités médicales. Il est d'un caractère assez décontracté avec certain, appréciant la présence des femmes ou des hommes censés, il exprime un certain mépris pour les Faunus qu'il considère comme "impurs" et apprécie user du nom de cette espèce comme d'une insulte.
Il est aussi assez cynique, appréciant fortement l'humour noir et aime faire ce genre de blague même lorsque la situation n'y est vraiment pas propice. Il est très tactile, ouvert aux autres bien que souvent détesté pour sa profession.
Autrement, il est perfectionniste physiquement, il apprécie les gens bien vêtus, propre et adore perfectionner ses retouches sur les corps sur lesquelles il travaille. Mais bien qu'il soit croque-mort, il exerce aussi le métier de médecin, bien que lui faire confiance vis à vis de cela est au risque du patient.
Il prend aussi un malin plaisir à exercer son métier et à tendance à ne jurer que par lui, voyant plus les gens comme des futurs-morts plutôt que des vivants. Il se considère comme un artiste où la retouche des cadavres est son oeuvre.

Histoire

En bordure de Syriel, entre deux maisons de pierre, c'est une bâtisse distordue et peu attirante qui se dressait. Fait de bois et prévu comme atelier pour artisan, c'est pourtant une banderole blanche et rouge qui flottait devant sa porte indiquant la présence d'un médecin à l’intérieur. Bien que toujours prit par les affaires et assez fréquentés pour ses talents de médecins, l'habitant de cette saugrenue maison n'était ni connu, ni riche ni apprécié par les habitants. Une atmosphère étrange s'émanait de ces murs et certains parlaient d'un endroit malsain, peu recommandable. De temps à autre, on pouvait voir des blessés y entrer, mais assez peu souvent en ressortir.

Une nuit d'automne, en l'an 102, la pluie battait sur les vitres de la clinique, les vents fouettaient ses murs et des sabots frappaient le sol en direction de l'endroit. Un cheval robuste se stoppa près de là et son pilote en descendit, ses gémissements de douleur étouffés par le bruit des volets battant le bois des façades. Un faunus majeur renard titubait vers la porte sous le draps blanc qui prenait l'eau, laissant sa monture sous la tempête en panique. Du sang coulait le long de son armure légère en cuir bouilli, une flèche profondément enfoncée dans son torse, il lui manquait une oreille et plusieurs touffes de poils, remplacés par des graves écorchures. Dans les flaques d'eau, le sang se mêlait à la boue à chacun de ses pas. Les vieillards voisins prenaient pitié du blessé en le voyant à travers leurs fenêtres se diriger vers la bâtisse.
Le Faunus sentait ses forces le quitté, il traînait son corps et sa queue vers la porte, mais lorsqu'un nouvel éclair frappa le sol, il sentit ses jambes le lâcher et s'effondra devant la maison, ayant le temps de voir simplement sur le panneau éclairé par la foudre indiquée " Clinique Tomer - Soin et embaumement ". Alors qu'il perdait conscience, le bruit du verrou de la porte résonna dans son crâne.

...

Lorsque le Faunus rouvrit doucement ses yeux de renard, la pluie battait toujours à l’extérieur. Il était étendu sur une table en bois, une multitude d'outils à ses côtés. Il fut surpris de sentir encore ses douleurs revenir, pas encore soigné, il sentait les larmes monter et ses crocs se serrer, mais alors qu'il se rendait compte que ses blessures ne lui permettaient pas de bouger, une voix rauque et mature s'éleva dans un coin de la pièce où une silhouette se dressait.

-Pas de panique, vous n'avez qu'une flèche enfoncée dans votre thorax, la pointe a bien endommagé votre sternum, votre oreille a été sectionnée, on dirait par une hache...

-Une épée.

-... Et bien alors celui qui a frappé à l'épée s'y prenait comme un rustre. Mais là n'est pas le souci, vous avez aussi votre bras gauche fracturé et au vu de l'état de votre fourrure, je peux supposer un bon nombre d'hématomes.

Le renard souffla en ravalant ses douleurs. Il ressentait en effet chacune des douleurs énoncée par le médecin. En retrouvant légèrement le plein usage de sa vision, il put constater aux murs divers dessins d'autopsies et pages de livres arrachés sur l'anatomie. Le valien était retourné, un sourire professionnel fixé dans sa barbe taillée au rasoir, des habits parfaitement propres contrastant avec l'état lamentable du Faunus meurtris. Une odeur de tabac assez désagréable pesait dans la pièce. Peu rassuré d'avoir sa vie entre les mains d'un croque-mort, il déglutit un coup avant de demander avec un ton faible et étouffé :

-Vous.. Vous pouvez faire quelque chose pour moi ?

-Je peux toujours faire quelque chose pour mes clients.. Par contre, les sauver, c'est autre chose et ça dépend de la gravité de la situation. Mais au vu de celle-ci, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.


-Commencez par la bonne.

-La bonne, c'est que vous n'êtes pas mort. La mauvaise, c'est que vous êtes mourant.

Le Faunus sur la table d'opération sentit son cœur sauter un battement à ces mots. Paniqué, ignorant la douleur qui rugissait dans son torse, il s'écria alors :

-Quel intérêt de la bonne nouvelle si la mort tape déjà à la porte !?

-Et bien, puisque vous n'êtes pas mort, vous pouvez me conseiller sur vos funérailles. Voulez-vous un cercueil sur-mesure ?

-Vous.. Vous êtes fou.

En parlant, le valien faisait le tour du Faunus, allongeant un mètre souple pour prendre les mesures du renard étalé sur son meuble. Les outils autour du blessé n'avaient rien de médicaux, c'était des outils d'embaumement. Remarquant les ciseaux à chair, les pinces funestes et les bistouris tachés de sangs, il tenta de bouger son bras dans le but de se débattre, mais Neroc, le croque-mort lui plaqua contre le bois de la table avec fermeté, un sourire faussement désolé sur le visage. Sans attendre une quelconque réponse, il avança en souriant simplement :

-C'est ce que les gens disent, et pourtant vous êtes venu jusqu'à moi.

-Enflure, galoper au.. au prochain village.. Je n'avais pas le temps et la force.. Je devais..

-Vous ne deviez rien du tout, mourir dans la boue ou sur ma table, c'est vous qui choisissez. Et puis c'est plutôt confortable ici non ?

-Allez en enfer..

-Vous m'y réserverez une place. En attendant, je me dois de vous remercier.

Le renard arqua un sourcil, assez confus par ces derniers mots. Pourtant, la dernière phrase du médecin n'avait rien d'une moquerie, il esquissait même un sourire bienveillant envers le blessé, un peu penché au-dessus de lui. En voyant l'air déstabilisé dans le regard du patient, il s'expliqua alors avec une voix calme :

-Et bien, si j'ai pu acheter cet endroit, ces outils, quitter mon domaine et faire fortune, c'est bien grâce à vous, les valiens animaux. Après votre lourd passage sur Syriel, les corps tombaient presque comme la pluie sur mon toit. Et ça, ça aide les affaires !

Le faunus déglutit en voyant des étoiles au plafond, sentant ses forces le quitter tandis que Neroc prenait dans sa paume la flèche plantée dans le torse du mutilé, prêt à la retirer d'un coup sec. Il aurait voulu répondre, l'insulter, mais rien ne vint, la gorge nouée par la mort imminente. Le croque-mort soupira puis arracha d'un coup sec la flèche et la vie de son patient qui devint alors son client.
Le silence de mort retomba dans la clinique malgré les quelques murmures que le valien émettait à sa propre intention. Les jours passaient et le médecin travaillait, fumait, buvait et accueillait toujours de nombreux patients et client dans sa demeure, les bruits de couloir allaient fort sur sa maison qui avait été presque définie comme hantée.

Bien des temps plus tard, quand l'armée des morts vivants dirigée par les souverains de la Kalakie enchaîna les conquêtes, Neroc quitta sa bâtisse pour "suivre" les combats et passer sur les champs de bataille après les combats pour vendre ses services de croque-mort et infirmier capable de s'enrichir sur les morts.

Fiche de Personnage :


Statistiques :

Physiques:
• Constitution : 55 (45+10)
• Force : 40
•  Agilité : 30
•  Furtivité : 30
• Dextérité : 50 (40+10)
Psychiques :
• Mental : 35
• Contrôle : 35 (30+5)
• Réflexion : 40 (35+10)
• Perception : 40

Compétences :

Race :
- Adaptation : Les Valiens ont un bonus de +10 en constitution lorsqu'ils changent d'environnement ou de milieu.

Métier :
- Maîtrise de la Médecine [LVL.1] : +5 en dextérité lors de la manipulation de matériel médical.
- Connaissance sur la Médecine [LVL.1] :  +5 de réflexion lorsqu'il faut faire appel à sa connaissance médicale.

Compétences Ajoutées :
- Connaissances sur les Antidotes [LVL.1] : +5 de réflexion lorsqu'il faut faire appel à sa connaissance des antidotes, permet la fabrication d'antidotes simples.
- Maîtrise de Couture [LVL.1] : +5 en dextérité en couture.
- Maîtrise de la Menuiserie [LVL.1] : +5 en dextérité en menuiserie.

_________________
Adenyr Nethfrid | Faunus Pygargue | Chasseur
avatar
Guide
Messages : 108
Date d'inscription : 16/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: [Terminé] Neroc Tomer ~ La mort vous va si bien ~

le Mer 31 Oct - 13:33
Oyé Oyé !
Voilà un personnage intéressant et ..! Mais le renard ! Méchant ! Sad
La candidature est Refu.. Mais !

Bon ok, Candidature Acceptée.. ("Longue vie au roi ! *Le médecin fou meurt*")
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum