Partagez
Aller en bas
Kooda
Messages : 320
Date d'inscription : 18/01/2019
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

[RallenWalker] Eldan Crochevenin - Faunus / Chasseur

le Sam 2 Fév - 22:54
Nom : Crochevenin
Prénom : Eldan
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Race : Faunus (Valien Araignée)
Métier : Chasseur

[size=150]Statistiques :[/size]
Physiques :

• Constitution :35
• Force : 45
•  Agilité : 45 (40+5)
•  Furtivité : 45 (35+10)
• Dextérité : 50 (35+15)
Psychiques :
• Mental : 25
• Contrôle : 30
• Réflexion : 40
• Perception : 45 (40+5)

[size=150]Compétences : [/size]
Race : Instinct
Les Faunus écoutent davantage leur instinct qui les guide.
  • Bonus : Les Faunus, en situation de danger, ont un bonus de +10 sur leurs jets de perception. Ils peuvent aussi "écouter leur instinct", c'est à dire recevoir des informations supplémentaires à la volonté du Maître du Jeu - uniquement en cas de danger. [/*]
  • Malus : AUCUN[/*]
Métier :
- Archerie - Niveau 1 - Apprenti : +5 en mental ou dextérité à la visée, +5 de perception à la visée.
- Traque - Niveau 2 - Apprenti : +10 en perception lors d'une traque.
- Maîtrise des Pièges - Niveau 1 - Apprenti : +5 en dextérité en manipulant des pièges, +5 en perception de piège.
- Connaissance du Bestiaire - Niveau 1 - Apprenti : +5 de réflexion lorsqu'il faut faire appel à sa connaissance du bestiaire.

Compétences Ajoutées :
- Dissimulation - Niveau 1 - Apprenti : +5 en furtivité lorsque qu'il tente de passer inaperçu.
- Maîtrise des Techniques d'Assassinat - Niveau 1 - Apprenti : +5 en dextérité lors d'une attaque sournoise.
- Armes à une main - Niveau 1 - Apprenti : +5 en force dans le maniement d’une arme à une main.


Date d'arrivée sur Eliänor : Décembre 2018
_______________________________________________________

Description Physique :
Taille : 1m70 sur ses jambes - 2m50 sur ses pattes.
Poids : 70 kg 




Rien au premier abord ne prouve les origines bestiales d'Eldan, ses cheveux blancs et sa peau blafarde attirant bien plus l'attention que son corps de Valien. Portant des vêtements en cuir usé sous une lourde cape, cette cape lui permet de cacher ses traits les plus révélateurs: quatre longues pattes, fines, noires, chitineuses d'araignées sortant de son dos. Dressé sur ces dernières, Eldan peut facilement montrer à une hauteur de deux mètres cinquante. Capable d'escalader les surfaces en tout genre, arbres, murailles, mur de roc pour traquer sa proie. Ne partant jamais sans son arc et ses dagues, souvent couvertes de son propre poison paralysant, il est aussi silencieux que mortel.


Descriptions Psychologique :

Eldan venant d'un clan de Faunus vivant dans des cavernes, il n'a que peu eu l'occasion de côtoyer d'autres espèces. Chassant pour subvenir aux besoins de son clan depuis qu'il est devenu adulte, il a dû fuir suite à la mort des siens, tués par un clan de bandit Valien. Il apprécie la solitude et les hauteurs, passant parfois des heures à observer l'horizon. Pour se nourrir il n'a aucun remords. Pouvant autant dévoré un animal qu'un Valien, il évite cependant tout conflit, n'hésitant pas à entoiler son assaillant pour se réfugier dans les hauteurs des arbres.


Histoire :
"Je me souviens de la vie dans le clan… C'était si calme… Si…paisible, je parlais et revenais après avoir ramené du gibier. Ma jeunesse a été sans véritable problème… Puis il y a eu la grande Exode.... Nous avions toujours nos cavernes...Rien n'avait changé... Excepté eux…. Loin de là à dire qu'ils étaient un problèmes, les autres enfants étaient gentils… Hum autant commencer par le commencement…

Je suis né dans une caverne au milieu des membres de mon clan. Nous étions heureux dans nos cavernes, nous faisions des échanges avec les autres habitants des cavernes. J'approchais à peine de l'âge adulte quand nous avons tous senti un puissant danger... Nous avons tous fuit plus profondément dans les cavernes, cependant c'était bien différent "ici" que notre ancien chez nous... Nous avons atteint la sortie des cavernes pour pénétrer dans une forêt étrangère à nos yeux... Nous étions en territoire inconnu, mon clan s'est empressé de rejoindre des cavernes, juste à proximité d'un petit hameau. Tout le monde évitait les habitants, ces Valiens… Au fil des années, nous avions compris que nous n'étions plus chez nous. Ces gens étaient différents, peut-être dangereux. Mais bien évidemment, cela aurait trop facile si j'avais écouté, je me rendais donc de temps à autres dans les abords du hameau. Contrairement aux araignées classiques, les membres de ma race n'ont que peu d'enfants. En tant que fils unique, je me baladais souvent à travers les réseaux de cavernes pendant que mes parents étaient occupés, mon père était chasseur et ma mère tisserande, elle tissait les vêtements avec des tissus et du fil mais cela m'a finalement ennuyé, je suis allé dehors pour la première fois lors de ma dix-huitième année.

Sachant que je ne serais pas forcément apprécié, je prenais soin de me cacher. Je regarder les enfants jouer avec leurs bâtons. L'un d'entre eux m'a vu et a filé vers moi, suivi des autres. Pris de panique j'ai filé en haut d'un arbre pour me cacher. Ils voulaient vraiment me voir, une femelle à peine plus jeune que moi est montée aussi, bien moins facilement que moi. A peine arrivé à la moitié du grand pin, elle a fait l'erreur de regarder en bas. Elle n'a plus bougée et à commencer à appeler à l'aide. Je fis donc l'erreur de descendre, toujours à peu près cacher par ma cape et je l'ai fais descendre. Cependant dans sa peur elle avait réussie à m'enlever la protection et ils m'ont vu avec mes pattes d'araignée. Certains ont reculés de peur, j'ai préféré retourner dans mon arbre.

Ils ont commencés à discuter entre eux. Ne sachant que faire je suis resté dans mon arbre à les observer. Quand le soleil passa derrière la montagne, ils sont rentrés dans leurs maisons, je suis enfin descendu. Mais la femelle était restée.

"???: Tu descends enfin? Tu as peur de nous?
Eldan: Tu es encore là toi?... C'est vous qui avez peur…
???: Moi j'ai peur du vide… Merci de m'avoir sauver…
Eldan:…
???: Tu es en voyage?
Eldan: Non je vis ici…Enfin pas loin…
???: Il y en a d'autres des comme toi?
Eldan: Tout un clan, mais on évite de sortir de nos cavernes…
???: Pourtant tu es sorti…
Eldan: Euh… Oui c'est vrai…. Disons que je m'ennuis à rester à l'intérieur tout le temps…
???: Vous mangez des gens?
Eldan: Euh… Pas que je sache… Mon père ramène souvent de la viande mais c'est du gibier comme il l'appelle… On mange des fruits aussi…
???: Ooooh… Donc tu es né avec des pattes d'araignées?
Eldan: Oui *Dit-il en étirant l'un de ses pattes noires.*
???: C'est facile de grimper avec ça… Faut que je rentre, ma mère va s'inquiéter… Tu reviens demain?
Eldan: Euh…Oui… Pourquoi pas…
???: Moi c'est Mylyana mais tout le monde m'appelle Myly.
Eldan: Moi c'est Eldan.
Mylyana: D'accord! A demain Eldan! *Elle s'en va en me faisant de grands signes de main.*"



Et c'est ainsi que je fis la rencontre de Mylyana. Par la suite elle fit les présentations avec les autres jeunes, je répondais sagement à leurs questions, je n'étais qu'un curiosité du moment… Au fil des jours, ils finirent pas s'habituer à moi et moi à eux. C'était amusant d'être avec des enfants. Il y en a peu dans notre clan et ils sont déjà tous plus vieux que moi… J'avais enfin des camarades de jeu de mon âge. Ils aimaient beaucoup me voir me balancer de branche en branche ou cracher de la toile pour les faire se balancer avec. Evidemment j'évitais d'approcher les parents et ils gardèrent le secret à propos de mon clan.

Cependant les parents finirent par remarquer que leurs rejetons allaient souvent en bordure de la forêt pour jouer, ce fut la mère de Myly qui me découvrit en premier. Mon premier réflexe a été de me cacher dans les fourrées. Les enfants et les jeunes lui ont expliqués…Une certaine vérité… On m'avait défini comme un enfant orphelin, qui vivait dans les bois. Je pris l'histoire au vol pour l'appuyer, pas question de leur dire au sujet du clan. Elle fini par accepté ma présence, surtout que j'évitais aux parents de devoir fouiller partout pour retrouver leurs enfants.
Le hameau savait maintenant qu'un enfant araignée jouait en son sein, entouré de leurs rejetons.

Les années passèrent, je reçu un arc à l'âge de 18 ans, je devais apprendre à tirer, à chasser pour aider le clan. Je connaissais tout le monde dans le hameau et les chasseurs m'apprirent leur savoir, j'avais donc la chance de cumuler le savoir des miens mais aussi d'hommes des bois. Vivant à proximité de la mer, certains me montrèrent la pêche, je me débrouillais bien, utilisant mon propre fil au bout d'une de mes pattes comme canne improvisée, je pouvais sentir la moindre pression. Mais c'est surtout la pêche au harpon que j'appréciais. Un harpon basique était utile mais en utilise mes propres pattes, je pouvais embrocher ma prise plus facilement. Réagissant avec plus de rapidité que les Valiens, je finissais toujours avec plus de proies qu'eux. Evidemment je n'en prenais assez que pour moi, surtout après je revenais discrètement pour chasser de quoi nourrir le clan.

Mon père ne fut pas dupe, il savait que je fréquentais des Valiens mais il était ravi de voir que je m'en sortais bien, donc il n'ajoutait rien de plus. Ma mère était plus inquiète mais toujours ravie. Le clan était satisfait car je revenais avec le savoir des Valiens, de la nourriture et surtout, j'étais leur moyen le plus sûr pour discuter avec eux. Je guidais donc la chef du clan vers le hameau. Chez nous c'est les femmes qui dirigent, les hommes se battent, défendent, chassent mais savent écouter leurs épouses car selon nos ancêtres, elles recèlent la sagesse des anciens, présents il y a des centaines d'années avant nous. Les habitants étaient assez surpris mais ils ont acceptés de nous recevoir. La discussion fut longue mais ils finirent par s'entendre. Nous avons pu commencer à aider la Valiens dans leur tâches. 

Ainsi nos artisans firent démonstrations de leurs talents et purent apprendre certaines choses aux Valiens. Ces derniers nous apprirent à utiliser des armes différentes, travailler le fer aussi. Nous utilisâmes nos capacités pour guérir les maladies, car nos venins permettent aussi de faire des sérums, certains anciens ont appris aux habitants à catalyser un sortilège dans leurs flèches… Personnellement je préfère le poison mais cela reste intéressant à savoir. Au final tout se passait pour le mieux.

Ce fut quelques années plus tard, lors de ma vingt deuxième année que les choses changèrent. Le village fut attaqué par des pillards. Les hommes et enfants furent massacrés, les femmes violées avant d'être égorgées. Les nôtres ont bien tentés de les aider mais ils étaient trop nombreux pour nous. Mylyana fut tuée aussi, quand je découvris son corps ainsi que ceux de mes camarades, j'entrepris de massacrer les responsables. J'arrachais des morceaux de chair à coup de griffe ou de dents, mes pattes ont durcies durant ma croissance, je peux perforer un crane ou transpercer quelqu'un avec, mon venin les rendant amorphes. Le goût de leur viande était…particulier… Pas désagréable…. Je commençais à agir en bête sauvage, jusqu'au moment où je pris un vilain coup derrière la tête. Au milieu des combats, on m'oublia facilement. Je me réveilla le lendemain, sous les décombres d'une maison, visiblement on m'a trainé là pour me sauver mais je ne vis personne de vivant autour.

Ce jour là je perdis mon clan, ma famille et mes amis… Je regroupais les corps et entrepris de les brûler sur des bûchers, comme selon leurs coutumes. Les miens furent enterrés dans nos cavernes dévastées.

Je finis par partir, j'avais un arc, un carquois rempli, deux couteaux et c'est tout. Vivre pour moi, vivre pour survivre, vivre pour ne dépendre de personne.


Inventaire de dépars :
VIDE
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum